Get Adobe Flash player

DES CRANS , DES FALAISES , UN PHARE ET DES DOUANIERS

La commune d’Audinghen compte sept kilomètres de côte . La façade ouest est émaillée de crans . On nomme ainsi l’entaille faite dans la falaise par de petits ruisseaux  .Certains d’entre eux n’ont pas réussi à creuser la roche et tombent à la mer en petites cascades .Ces vallons suspendus sont appelés "cran" ou "cren" .On en dénombre sept du nord vers le sud : le cran de Quette , le cran des Sillers , le cran Barbier , le cran aux oeufs , le cran Poulet ,le cran Mademoiselle ou Mam’zelle , le cran du Noirda ( commune d’Audresselles ) . Sur ces falaises , au début du siècle dernier , on y rencontrait des pêcheurs qui habitaient en bord de falaise , des moutons qui venaient y paître , des douaniers qui surveillaient la côte , le phare du Cap Gris Nez surveillant la navigation dans le détroit du Pas de Calais , un restaurant en bord de plage au cran Poulet , on y faisait également un pélerinage. Découvrez toutes ces activités grâce à la collection de cartes postales anciennes de l’association Histopale

Carte des crans du Cap Gris Nez

 

LE CRAN POULET

Aujourd’hui désert , le Cran Poulet a compté jusque la Guerre 39/45 deux établissements . D’un côte le café Stella Maris construit vers 1905 , en face une résidence de vacances édifiée par un parisien . A l’arrière de celle-ci , le propriétaire avait fait creuser une mare où il élevait des poissons.  

Audinghen le café Stella Maris au cran Poulet

L'estaminet du cran Poulet à Audinghen

L'estaminet du père Bedlet au Cran Poulet

 

La résidence de vacances de Mr Noirot au Cran Poulet à Audinghen

 

Le cran Poulet était à cette époque très fréquenté pour deux raisons . Premièrement on y extrayait les galets et graviers depuis 1885 . Le transport était effectué par des tombereaux venant d’Audresselles . Un chemin sera tracé à travers les pâturages pour rejoindre la route Haringzelle Waringzelle .La deuxième raison , c’est que le Cran Poulet est un lieu de pélerinage . La statue actuelle a été offerte par Mr Juste Hamain en 1904 suite à la guérison d’un enfant malade. Bientôt des pèlerinages seront organisés pour honorer celle qu’on appelle "Notre Dame de la Mer" .

Pèlerinage à Notre Dame de la mer à Audinghen

 

La Vierge dans la falaise au cran Poulet

Audinghen Pèlerinage dans les années 30

Le pèlérinage dans les années 1930

En 1949 , à cause de l’érosion marine , la statue est déplacée à mi falaise . Trois ans plus tard , il faut la déplacer à nouveau à son emplacement actuel

Le pèlerinage à Notre Dame de la Mer  en l’an 2000

LE CRAN AUX OEUFS

Ce cran est ainsi nommé à cause des grosses boules de grès . Sur le site de Natura2000 on peut découvrir les caractèristiques de ce site :  

" Les falaises du Cap Gris-Nez et du Cran aux Oeufs représentent le seul exemple de falaise européenne à soubassement de marnes Kimmeridgiennes recouvertes de sables et de lentilles de grès du Portlandien dont l’agrégat forme ces lits de blocs en forme d’oeufs si caractéristiques.
Ce site est d’une extrême originalité géomorphologique : abrupt de la falaise avec talus de solifluction en marches d’escaliers, vallées suspendues, "les crans", sortes de petites valleuses drainées par des ruisseaux s’ecoulant sur la plage, sources et résurgences marquant la partie inférieure de la falaise, formations tuffeuses, cap dérivant les courants et favorisant la sédimentation sableuse au Nord du site, dans l’ancienne baie de Wissant ; marais tourbeux d’origine lagunaire..
Sur ce site spectaculaire de grande qualité esthétique, les amas rocheux à la base de la falaise hébergent la plus riche flore algologique du littoral régional.  Du fait de son extrême originalité géologique et géomorphologique, ce site rassemble de très nombreuses communautés végétales d’intérêt majeur, inféodées aux systèmes littoraux nord – atlantiques de la Manche Orientale et de la Mer du Nord (falaises jurassiques, dunes calcarifères récentes, dunes plus anciennes plaquées sur l’ancienne falaise, …).
Les habitats les plus représentatifs et les plus précieux, conférant un intérêt phytocoenotique de premier plan à ce site sont nombreux, relevant pour la plupart de la directive étant donné leur spécificité et leur degré de raréfaction en Europe : végétations aérohalines nord-atlantiques des falaises jurassiques du Boulonnais avec groupement  rupicole à Limonium binervosum et Crithmum maritimum, pelouses vivaces acidiclines (Dauco gummiferi-Armerietum maritimae subass. endémique des côtes du Boulonnais), pelouses annuelles écorchées à affinités thermo-atlantiques (Trifolio scabri-Catapodietum marini), bas-marais littoral subhalophile sommital uniquement connu du Gris-Nez et d’Equihen pour l’ensemble de la façade littorale française (Samolo valerandi-Caricetum vikingensis), prairie hygrophile naturelle sub-saumâtre des suintements le long de la falaise (Apio graveolens-Tussilaginetum farfarae), pelouses et moliniaies acidiclines à acidiphiles des sables dunaires plaqués sur l’ancienne falaise de sables et d’argiles ponctuée de sources de la Motte du Bourg, …""

  source :http://inpn.mnhn.fr/site/natura2000/FR3100478

Un peu technique mais instructif !!!!!  voyons quelques images

Audinghen - le cran aux Oeufs

Vue pittoresque d'un amas de rochers au cran aux Oeufs vers le Cap Gris Nez

Le cran aux oeufs et la Pointe du Riden virent également quelques naufrages , dont celui du trois-mâts Bossuet le 8 novembre 1929 .Chargé de 1600 tonnes de ciment , il était parti de Dunkerque à destination de la Martinique . Il se jeta malencontreusement à la côte .L’équipage fut sauvé grâce à un va-et-vient mis en place par le gardien chef du sémaphore du Cap Gris Nez

Le navire Bossuet en facheuse posture au cran aux Oeufs

Le Bossuet en fâcheuse posture

L'épave du trois-mâts Bossuet

L’épave du trois-mâts Bossuet au Cran aux Oeufs

Le cargo Equateur échoué au large du Cap Gris Nez

En Novembre 1953 , le cargo Equateur , qui n’avait pas aperçu la bouée d’Ambleteuse , s’échoue sur les rochers du Riden . Il ne sera tiré d’affaire et ramené au port de Boulogne que début 1954 après quelques vaines tentatives de remorquage

LES AUTRES CRANS

Audinghen - Cap Gris Nez le cran de Quette

Le cran de Quette , vue du Cap Gris Nez en direction de la Pointe du Riden

Vue des crans des Sillers et de Quette vers le Cap Gris Nez

Vue des crans des Sillers et de Quette vers le Cap Gris Nez

Cap Gris Nez - la Pointe du Cap et le phare

Excursionnistes sur la falaise du Cap Gris Nez

 

LA FACADE NORD D AUDINGHEN COTE WISSANT

 

La plage de la Sirène à Audinghen

La plage de la Sirène à Audinghen ( cliquez sur l’image pour découvrir la page spécifique à la plage de la Sirène et du Trou du Nez )

Vue sur le Cap Blanc Nez

Dans les dunes

UNE FAMILLE DE PECHEURS SUR LA FALAISE

Les cartes postales suivantes représentent une famille de pêcheurs installée en bordure de falaise au lieu-dit "La Meurthe" entre le phare et la villa Tison .

C’est la famille Honvault . Le couple aura neuf enfants .

Une famille de pêcheurs au Cap Gris Nez

Maison de pêcheur sur la falaise au Cap Gris Nez

La cabane d'un pêcheur au Cap Gris Nez

 

Audinghen -Pêcheurs réparant leurs filets sur la falaise

Audinghen - le poste des douaniers au Cap Gris Nez

LES DOUANIERS DU CAP GRIS NEZ

Les premiers douaniers sont en poste au Cap Gris Nez dès la fin du XVIIIe siècle .Le dénombrement de 1856 indique huit douaniers à la caserne du Gris Nez et huit autres vivant avec leurs familles au Cran aux Oeufs et à Waringzelle . En 1911 , ils ne seront plus que six .

La caserne des Douanes au Cap Gris Nez

La caserne des douanes du Cap Gris Nez à Audinghen

Le poste de Douanes du Cap Gris Nez

Douaniers se rendant en poste de nuit

Cap Gris Nez - le départ des douaniers pour l'embuscade

Départ des douaniers pour la chasse aux contrebandiers

Douanier en observation au Cap Gris Nez

douanier en observation au Cap Gris Nez

Douaniers en observation au four à boulets

Douaniers au four à boulets en observation

 

L ELEVAGE DES MOUTONS AU BORD DE LA FALAISE

Appelés landes par certains et herbiers par d’autres les rietz étaient des terrains herbeux de qualité secondaire situés le plus souvent en bord de falaises et pâturés par les moutons .Ces pâturages ont été injustement qualifiés de "prés salés"  . En 1935 , cinq cultivateurs élevaient des moutons : Albert Cugny à Onglevert , Albert Caron à Haringzelle , Jean-Baptiste Delattre à Waringzelle , René Delvarre à Framezelle et Léon Quenu à Floringzelle . Chaque troupeau comptait entre 120 et 200 brebis.

Un troupeau de moutons au Cap Gris Nez

Un troupeau de moutons au Cap Gris Nez avec vue sur le phare

Poste de douaniers et moutons broutant sur la falaise au Cap Gris Nez

Gardeuse de vaches au Cap Gris Nez

Mais sur le bord des falaises du Gris Nez , il y aussi des troupeaux de vaches …..

 

LE PHARE DU CAP GRIS NEZ

Cliquez sur la première image pour découvrir la page spécifique de Histopale.net consacrée au phare

Le phare du Cap Gris Nez à Audinghen

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Visiteurs en ligne
mars 2017
L Ma Me J V S D
« déc    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
ARCHIVES
LE CONTENU HISTOPALE