Get Adobe Flash player

 LUMBRES : L’EGLISE ET SON QUARTIER EN CARTES POSTALES

 

  En 1853 , compte tenu de la vétusté de l’ancienne église , le chanoine Gérard achète un terrain pour construire une nouvelle église  . L’édifice est construit dans le style néogothique qui imprègne alors largement l’architecture religieuse en ces temps de triomphalisme catholique et de redécouverte du Moyen-Age. D’ailleurs l’architecte n’est autre que Grigny, un spécialiste en la matière. L’édifice fut construit en pierre calcaire locale tirée de la carrière de la Montagne .Néanmoins les travaux traînent en longueur, car les ressources sont insuffisantes et en 1862 , notre chanoine se voit contraint de solliciter des subventions.Pour meubler le nouvel édifice, on compte sur quelques statues provenant probablement de l’ancienne église, comme celles d’une sainte femme, datée du XVIème siècle, de Saint Erkembode ou encore de Sainte Marguerite d’Antioche et une dernière de Saint Sulpice (XVIIIème siècle), le patron céleste de la paroisse. On achète un nouveau mobilier, avec le concours des paroissiens et le maître-autel résulte d’une donation de la famille Defrance de Hélican, faite en 1864. Quelques tableaux complètent la décoration, l’huile sur toile de Melchior Péronard représentant un Christ en croix, peinte en 1847 et la vision de Saint Hubert, thème classique dans nos contrées, datée de 1854. Un groupe sculpté évoque l’Education de la Vierge. Le 10 août 1859 , le sous-préfet autorise la célébration de la messe dans le nouvel édifice .L’église paroissiale Saint Sulpice est consacrée le 03 mai 1863 . L’abside et les chapelles latérales furent ajoutées en 1925 à l’initiative du chanoine Lavoisier . 
 
L’église paroissiale Saint Sulpice
 
           
L’intérieur de l’église de Lumbres
 
 
 
          
 
 
 
 
 
        
 
 
La Vierge de la Montagne de Lumbres est toujours l’objet d’une procession au mois d’août
 
Visiteurs en ligne
mars 2017
L Ma Me J V S D
« déc    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
ARCHIVES
LE CONTENU HISTOPALE