Get Adobe Flash player

 L’emplacement de ce fort a été choisi par le maréchal de Belle-Isle, lors de sa tournée sur les côtes en 1756 ; malgré de nombreuses difficultés techniques, il a pu être construit en 1758 , grâce aux soins du prince de Croÿ, commandant de la province, et de M. de Beauvilliers, ingénieur du roi. Un projet d’amélioration du fort est proposé en 1860 (A. Génie, Vincennes) ; on ignore s’il a été mis en oeuvre. Les plans, coupes et élévations des archives du Génie de 1860 et des vues anciennes (dessins et cartes postales) montrent que le fort n’était accessible à pied qu’à marée basse : une échelle extérieure permettait d’accéder au corps de bâtiment. Situé côté terre, ce corps de bâtiment à étage de soubassement repose sur le mur d’enceinte ; côté cour, un ressaut matérialise la partie centrale du bâtiment formée de deux pièces encadrant un escalier tournant à retours sans jour sur lequel donnait l’entrée. Les baies du corps de bâtiment était couvertes en arc segmentaire. Côté mer, se trouvait une courtine de plan ovoïdal, percée de canonnières (visibles sur un dessin de Meuniez, en 1828, elles ne le sont plus sur deux dessins de Vaillant, vers 1875, et semblent avoir été bouchées entre ces deux dates). L’ensemble était en très mauvais état sur les cartes postales du début du 20e siècle ; il a été démoli peu après. Le site a été classé le 28 novembre 1927.

 Sources : http://www.actuacity.com/wimereux_62930/monuments/

Regardez à travers toutes ces cartes postales , le lent travail de la mer 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Visiteurs en ligne
mars 2017
L Ma Me J V S D
« déc    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
ARCHIVES
LE CONTENU HISTOPALE