Get Adobe Flash player

 LUMBRES : LES RUES AVOISINANTES DE LA PLACE  EN CARTES POSTALES

 

LA ROUTE NATIONALE

Cette voie importante de communication fut réalisée vers 1770 , cette route sera selon les moments route royale , route impériale et route nationale .

 

 

LA RUE DE SAMETTES  ( actuelle rue du Docteur Broncquart ) en CARTES POSTALES

Samettes est à l’origine un hameau de Lumbres

 

La rue des Samettes vue de l’église de Lumbres

A

A droite de la carte postale , nous voyons le bureau de poste de Lumbres

Cette fois ci la poste est à gauche

 

LA RUE D’ACQUEMBRONNE ( actuelle rue Jules Guesde )

La rue d’Acquembronne côté place de Lumbres

LE CHATEAU D’ACQUEMBRONNE

 

   Le château d’Acquembronne a d’abord appartenu aux d’Isque au XIVe siècle, puis est passé aux Le Chevalier, puis aux de Cornehuse et aux Beauffort. Le château médiéval conserve des tours qui doivent remonter au XVe siècle. Elles ont été remaniées au XVIIIe siècle. Le corps de logis, simple en profondeur, peut dater du XVIe siècle.
                                                                                     Source : inventaire général du patrimoine culturel
 

 

Bibliothèque numérique de Lille
 
 
 
 

LA RUE D’ELNES

 

 

 AUTRES RUES  AUTRES LIEUX

La rue H.Rassel à Lumbres

Le château de Mr Avot propriétaire de la papeterie  à Lumbres

Une propriété à Lumbres

Une autre propriété à Lumbres

L’école des filles de Lumbres

La passerelle sur le Bléquin à Lumbres

Le kiosque du jardin public à Lumbres

Le moulin à papier au confluent de l’AA et du Bléquin

    M. Hubert Gardion exploite, vers 1825, un moulin à papier établi au confluent de l’Aa et du Bléquin. Le moulin est repris vers 1837 par M. Charles Vershave qui y installe en 1840 une machine ronde pour la fabrication de carton pour les métiers Jacquard, tout en conservant la production du papier. Ensuite elle revient à son gendre, M. Alexandre Canonne qui développe l’activité de la cartonnerie. Avant la Première Guerre mondiale l’usine produisait du carton pour la reliure, l’armure, le jacquard, pour l’industrie de la chaussure, et la fabrication des boîtes. En 1923 l’usine est au nom de Canonne Verschave. Après la Seconde Guerre mondiale la cartonnerie est dirigée par Pierre Canonne. Elle cesse de fonctionner vers 1960. Puis elle est convertie en magasin de matériaux de construction. ( source inventaire général du patrimoine)

L’usine électrique à Lumbres

 M. Martel est autorisé à établir un moulin à huile en 1839. Le moulin est aménagé en moulin à farine dans la seconde moitié du 19e siècle par son fils. La famille Martel l’exploite jusqu’en 1890 environ quand Emile Avot le rachète. Celui-ci le vend à M. Hénon vers 1910, qui installe des turbines et transforme le moulin en usine génératrice d’électricité. A la fin des années 1920, M. Foulon Rétaux acquiert l’usine pour en faire une scierie. A cette date la scierie fonctionne avec une turbine hydraulique qui ne subsiste pas. Actuellement, à l’activité de scierie s’est adjoint un commerce de matériaux de construction. (Source inventaire général du patrimoine)
 

Le moulin de Mombreux et sa cascade

 

Une ferme à Lumbres

Visiteurs en ligne
mai 2017
L Ma Me J V S D
« déc    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
ARCHIVES
LE CONTENU HISTOPALE