Get Adobe Flash player

 SAINTE CECILE EN CARTES POSTALES

 

     À la fin du xixe siècle, comme en d’autres lieux du littoral de la Manche, une société privée décida l’établissement d’une petite station balnéaire à Sainte-Cécile au sud de Boulogne-sur-Mer, près de l’estuaire de la Canche et de la pointe de Lornel. Pour lui permettre d’acheminer les matériaux de construction nécessaires à l’édification des différentes lieux d’hébergement et des villas de la station, la Société de la plage de Sainte-Cécile obtint, en 1897, l’autorisation de construire une voie ferrée reliant la gare de Dannes – Camiers (au nord d’Étaples), située sur la ligne d’Amiens à Calais, à la plage de Sainte-Cécile. L’année suivante, le 24 février 1898, la société parvint à étendre l’autorisation au transport des voyageurs qui était assuré, durant la période estivale, en correspondance avec certains des 12 trains s’arrêtant quotidiennement à la gare de Dannes-Camiers. Aucune concession n’a jamais été accordée, le tramway vivant sous le régime de l’autorisation précaire, ce qui ne permet pas de disposer d’amples renseignements sur son exploitation. Longue de 2,74 kilomètres, la ligne à traction hippomobile fut construite en voie étroite de 0m60 (type Decauville). Son exploitation était simplifiée à l’extrême, un convoi – une baladeuse à deux essieux tirée par un cheval – faisait la navette quatre fois par jour durant la période d’activité de la station (du 1er juillet au 30 septembre)1. Le trajet durait 20 minutes; en 1914, les horaires de départ de Sainte-Cécile étaient fixés à 8h, 10h45, 14h15 et 18h08, ceux de Dannes-Camiers à 9h,12h40, 16h et 18h35. Le personnel se limitait à deux personnes : le propriétaire et un employé faisant office de cocher, receveur,palefrenier et charron. Les indicateurs de chemins de fer permettent de savoir que l’exploitation fut arrêtée en août 1914 avec le début de la Première Guerre mondiale et ne fut jamais reprise. ( source Wikipedia )
Sainte Cécile tire son nom de Cécile de Rocquigny du Fayel qui épousa le Comte Armand de Rosamel . Celui-ci était propriétaire du fief du Rohart comprenant l’entier territoire de Camiers , il vendit des terrains à la société Tellier-Frères de Boulogne en 1894 pour construire un premier lotissement.
 
 
Sur cette carte postale de la gare de Dannes , on distingue l’origine de la ligne de tramway hippomobile menant à la plage de Sainte Cécile
 
Le petit tramway hippomobile de Dannes à Sainte Cécile
 
 
 
 
La route de Sainte Cécile à la gare de Dannes Camiers
 
 
 
Les villas sur la route de Sainte Cécile
 
 
 

 

 

 

Les premières villas de Sainte Cécile Plage

 

 

Plage de Sainte Cécile Groupe de villas

 

Les Villas du Boulevard de l’Île à Sainte Cécile

 

 LES HÔTELS DE SAINTE CECILE

 

Le Grand Hôtel de Sainte Cécile Plage au bord de la mer

L’hôtel de la Plage à Sainte Cécile ;  arrêt du tramway de la gare de Dannes à Sainte Cécile Plage

L’hôtel de la Plage après agrandissement devint l’Hôtel Bleu

L’hôtel du P’tit Quinquin à Sainte Cécile

LA PLAGE

Les cabines de plage à Sainte Cécile

Les dunes de Sainte Cécile

Bilboquet sur la plage de Sainte Cécile

LE QUARTIER DE LA PETITE SUISSE 

LES TENNIS

LA CHAPELLE DE SAINTE CECILE

Visiteurs en ligne
mars 2017
L Ma Me J V S D
« déc    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
ARCHIVES
LE CONTENU HISTOPALE